Les différents Services Cloud

Vous utilisez sans doute déjà le cloud sans vous en rendre compte. Lorsque vous stockez vos données, lors d’une partie de jeu en ligne ou bien même lors de l’exécution d’une application. Avant de commencer à rentrer dans les détails techniques de Cloud Services, il est important de bien comprendre les différentes façons dont vous pouvez exécuter vos applications:

 Figure1Figure 1

La figure 1 montre quelques-unes des façons dont vous pouvez exécuter vos applications. Il y a la plus évidente, sur site (On-Premises) ce qui signifie que vous devez faire quasiment tout. Ca va de l’achat des serveurs, des licences, mettre en place l’infrastructure, les frais de consommation électrique etc… Bref il faut prendre en compte tous les paramètres.

 

La première alternative est ce qu’on appelle Infrastructure as a Service (IaaS). Avec IaaS vous gérez à partir de l’OS et le reste est géré par votre fournisseur (la gestion physique des serveurs, le stockage, le réseau l’alimentation etc…). Vous devez donc gérer l’installation et l’administration du système d’exploitation. C’est une très bonne alternative car nous restons maitres dans la configuration de l’OS. L’avantage c’est qu’on se concentre sur la gestion des serveurs et de nos applications sans avoir à se soucier du matériel.

Avec IaaS, vous aurez besoin de configurer correctement le système d’exploitation et tous les services dont vous avez besoin (comme IIS), assurez-vous que la machine est sécurisé, appliquez les mises à jour et correctifs de sécurité Et ainsi de suite.

 

Que faire si vous voulez tout simplement mettre en place une application sans avoir à vous soucier de quoi que ce soit d’autre? Eh bien, dans ce cas, il faudra regarder du côté de Plateforme as a service (PaaS). Avec PaaS on passe beaucoup moins de temps sur l’infrastructure et donc vous pouvez passer plus de temps sur votre application. Le PaaS que vous trouverez dans la plate-forme Microsoft Azure sont Microsoft Azure Cloud Services et Microsoft Azure Sites Web.

Enfin, peut-être que vous pouvez simplement louer un logiciel qui répond à vos exigences: dans ce cas, nous parlons de Software as a Service (SaaS). Ça permet d’utiliser une application sans avoir à vous soucier du reste.

Prenez SharePoint Server, par exemple. Vous pouvez acheter le matériel nécessaire ou simplement exécuter SharePoint Server. S’il n’y a pas de réel besoin pour exécuter SharePoint sur place, vous pouvez envisager de l’exécuter dans une machine virtuelle (IaaS). De cette façon, vous n’aurez pas besoin d’investir dans du matériel ou des licences. Si vous n’avez pas besoin de gérer votre propre infrastructure SharePoint, alors vous pouvez obtenir SharePoint Online qui est une version SaaS de SharePoint offert dans Office 365. Dans ce cas-là, Microsoft gère tout pour vous.

C’est ici que les exigences de flexibilité entrent en jeu. Office 365 restreint fortement la personnalisation que vous pouvez faire avec SharePoint. Il faut donc choisir le service selon vos besoins. Si vous pouvez vivre avec les fonctionnalités de base de SharePoint Online alors l’offre SaaS pourrait répondre au mieux à vos exigences. En revanche si vous avez besoin de personnaliser SharePoint, alors vous ne pouvez pas utiliser le SaaS

 

Il y aura toujours différentes façons pour héberger vos applications et en connaissant vos besoins, vous trouverez toujours celle qui vous convient le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *